Le contraste pousse-t-il les requins à mordre?

Le contraste pousse-t-il les requins à mordre?

Les contrastes et morsures de requinsLorsqu’il s’agit de morsures de requins, les approximations sont légion. Le bouche-à-oreille amplifie le phénomène, les ouï-dire modifient les faits et, plus vite qu’on ne le pense, de nouvelles théories, sans fondement scientifique, voient le jour et prennent racine. Prenons le cas du contraste par exemple. Si vous ressemblez à un zèbre, l’alternance de vos rayures blanches et noires (et le contraste qu’elles créent) n’attisera en rien la curiosité d’un requin.
 
Mais alors, le contraste attire-t-il les requins ou pas? Oui et non…
 
Un requin est principalement attiré par des zones de contraste qui lui sont familières, à savoir les blessures d’une proie qu’il chasse (les muscles des poissons ont une coloration blanche). Si le blanc des motifs de votre combi (logos, rayures, etc.) n’a pas la taille caractéristique d’une blessure d’une proie, vous ne serez d’aucun intérêt pour le requin. 
 
Gardez vos palmes blanches, plongez en shorty, aucun problème. À partir du moment où la taille de ce qui fait contraste grand, la curiosité du requin restera très limitée. Par contre, attention aux ordis blancs, de petite taille et qui bougent avec vos bras. 
 
Si, malgré tout, un requin devait être attiré par vos palmes ou par vos jambes (comme ce fut récemment le cas aux îles Brothers, en Égypte), sa curiosité sera motivée par les changements de pression ou les mouvements que vous générez, mais pas par l’alternance des couleurs que vous portez. 
 
 
Jean-Marc Rodelet
© Sharkschool Europe