La concurrence comme déclencheur de morsure chez le requin

La concurrence comme déclencheur de morsure chez le requin

Un requin tente de voler un poisson à un pêcheur au harpon – Source: Youtube (voir vidéo plus bas)

Troisième et avant-dernier volet sur les facteurs qui peuvent pousser un requin à mordre. Cette semaine: la concurrence.

Lors d’une interaction liée à la concurrence, il n’existe pas de comportement spécifique à l’homme. Le requin qui considère l’homme comme un rival se comporte à son égard comme il le ferait face à un autre requin.

Si un requin considère un plongeur, un nageur ou un baigneur comme un intrus, il est très probable que de la nourriture en soit la cause.

Dans un premier temps, le requin tentera de faire fuir son concurrent (l’homme) en essayant de l’effrayer et en lui faisant croire qu’il va le mordre. Le squale accélérera en direction de sa cible et virera brusquement et au dernier moment dans le but d’intimider son adversaire. En effet, un requin qui s’approche rapidement de façon frontale se veut impressionnant: son objectif est de vous jauger et d’évaluer votre réaction.

La rapidité de son approche l’obligera à ralentir, freiner et à virer au dernier moment. Pour effectuer cette manoeuvre, le requin abaissera ses nageoires pectorales. Cette posture est très souvent considérée comme un signe d’agressivité et de prémorsure. C’est incorrect. Il s’agit encore d’une des nombreuses idées reçues devenues certitude. L’abaissement des nageoires pectorales permet au squale de compenser sa perte de flottabilité lorsqu’il perd de la vitesse et d’augmenter sa manoeuvrabilité dans de telles circonstances.

Les choses se compliquent si la personne est en train de pêcher au harpon ou transporte des poissons. Dans ce cas, le requin essaiera probablement de lui subtiliser sa prise: le cleptoparasitisme (dans ce cas, le vol de proies capturées par un autre) est un comportement courant chez les requins. Il est fort probable que le squale tente de mordre son concurrent, peut-être même à plusieurs reprises pour lui voler son butin. Il s’agit de morsures légères et répétées, mais qui peuvent néanmoins blesser l’homme dont la peau n’est pas aussi épaisse que celle d’un autre requin.

Que faire dans de telles circonstances? Ne vous battez jamais pour votre prise. La meilleure chose à faire est de laisser le poisson au requin qui le réclame et de quitter prudemment la situation. Remontez sur votre bateau et changez de spot de chasse ou de plongée.

 

Jean-Marc Rodelet
© Sharkschool Europe

 

La nourriture, source de concurrence entre l’homme et le requin: